Nikolas Kerkenrath

« La pensée artistique prime avant tout »

porte du bureau de Kerkenrath

« Sois docile, ô ma Muse, à l'injonction divine, n'attends point de couronne et ne crains pas l'affront, reçois sereinement la louange et l'injure sans ergoter avec les sots. »

Alexandre Pouchkine
Extrait de Exegi Monumentum, 1836.

 

La poésie de Pouchkine sur la porte de mon bureau et sur celle du Salon des artistes a fait comprendre à nos visiteurs et invités dans quel esprit nous œuvrions.

Ce texte, ainsi que la photo de Rolf Liebermann et d'autres témoignages de mon travail, ont été effacés ou décrochés par mon successeur.
Une nouvelle ère avait commencé…
Je profite des pages Rückblick et Kommunikation pour laisser une trace de cette période de ces vingt-deux ans d'activités culturelles en Allemagne — où ont été mis en avant les artistes qui nous ont fait l'honneur et le plaisir de venir chez nous.

janvier 2014